jeudi 22 juin 2017

Portrait | Laurence Gaspard, Yes from Durbuy

Un commerce multifacette au cœur de la Vieille Ville !

Dans le cadre de cette newsletter aux couleurs du commerce de proximité, nous avons souhaité donner la parole à une jeune durbuysienne, vivant à Heyd, et ayant ouvert son commerce il y a seulement 3 ans. Période fatidique s’il en est pour tout qui se lance dans l’aventure de commerçant.



Lorsque j’arrive devant le magasin, la Vieille Ville se lève progressivement. Certains nettoient leur terrasse, d’autres leurs vitres, un fournisseur décharge des caisses et notre interlocutrice du jour sort des plantes et quelques articles du magasin qui ne manqueront pas d’inviter le chaland à entrer dans la boutique. Je m’étais, bien sûr, renseigné via la page Facebook du commerce pour voir ce que j’allais trouver, mais avec ce soleil printanier l’espace m’a paru plus grand, plus aéré. Il est un peu plus de 10h et je viens donc à la rencontre de Laurence Gaspard, la trentaine fraîchement acquise, dynamique gérante de « Yes from Durbuy » !

ADL : Après 3 années de fonctionnement, le plaisir de préparer une nouvelle journée est toujours bien présent, on dirait ?

Laurence Gaspard : Oh oui, tous les jours, je fais ce que j’ai toujours rêvé : proposer à mes clients des articles uniques en matière de déco intérieure/extérieure en ajoutant une touche de mode ! Même s'il y a des périodes creuses au cours de l’année, j’ai toujours une énergie créatrice qui prend le dessus.

ADL : D’où vient cette idée de mélanger Décoration et Mode ?

L.G. : Lors de mes études secondaires à Saint Laurent (Marche), je m’étais déjà orientée dans une option « Arts plastiques ». J’ai toujours aimé repenser mon intérieur, chiner dans les brocantes et mélanger les styles. Par la suite, j’ai poursuivis mes études en comptabilité, mais je sentais bien que je me trahissais.

ADL : Quel a été votre parcours professionnel alors ? Ça n’a pas été directement dans la décoration ?

L.G. : Non. J’ai d’abord travaillé à Liège comme assistante responsable pour un magasin de chaussures. Puis, je suis revenue ici, dans la région, et j’ai travaillé quelques années chez Asturcar, à Barvaux. Une expérience terriblement riche où l’on m’a donné beaucoup de responsabilité et d’autonomie. Régulièrement, je devais gérer seule le commerce. Cela a été, sans conteste, une excellente école !

ADL : Mais quel est le lien avec la déco ?

L.G. : J’y viens 😊 ! Un jour, en me promenant avec mon compagnon à Durbuy, j’ai vu qu’un commerce de fleurs et de décoration était à remettre. J’étais emballée. J’ai rapidement fait le tour de l’offre concurrentielle dans la Vieille Ville et, comme je connaissais un peu ce qui se faisait dans la région et qu’il n’y avait toujours pas ce que je voulais trouver en tant que cliente, je me suis dit que c’était une occasion à saisir. Deux mois après, j’ouvrais le magasin ! Je crois que j’avais besoin d’un nouveau challenge dans ma vie, j’avais fait le tour de mes compétences dans mon expérience précédente.



ADL : Un retour à vos amours de départ en quelques sortes ?

L.G. : C’est exactement ça ! J’aime ma région et je veux que cela se voit dans mes choix ! Je recherche donc une ambiance de bois rustique, ardennais, contrasté.  Il est important d’apporter sa griffe personnelle, d'avoir un produit phare qui nous démarque des autres et puis j’aime trouver des fournisseurs avec lesquels j’ai une exclusivité. Mais surtout, j’aime travailler avec des jeunes créateurs. Ils me proposent des pièces uniques en dépôt. Cela donne une touche très créatrice à mon magasin. C’est dans ce sens que j’allie mode et déco car vous pouvez trouver à la fois des coussins ou des cadres et des foulards ou des sacs. Et le tout est assorti ! Je me suis aussi, entre temps, formée aux nouvelles techniques de restauration de meubles à base de produits naturels !



ADL : Et vous proposez ça également ?

L.G. : Oui ! Les clients peuvent me déposer leurs meubles, ici ou chez moi à Heyd (où se trouve mon atelier), et je leur prépare le tout selon leurs attentes (patine, séruse, teinture...). L'un de mes futurs projets concernant l'atelier, est de pouvoir l'ouvrir au public et, pourquoi pas, y faire des ateliers patines. C’est vrai, par contre, que je ne communique pas encore beaucoup là-dessus. De même que je propose aussi parfois un accompagnement personnalisé au domicile des clients qui veulent relooker leur intérieur/extérieur. J’ai des partenaires en ferronnerie, ébénisterie pour compléter mon offre.



ADL : Au mois d’août prochain, cela fera 3 ans que vous avez ouvert le magasin. Peut-on dire que vous êtes bientôt à l’équilibre ?

L.G. : Je suis très satisfaite du chemin parcouru, j’adore écouter les clients et toutes leurs suggestions. Il reste toutefois encore du travail. Il y a des périodes touristiques qui fonctionnent très fort, mais tous les jours, je cherche de nouvelles stratégies pour toucher l’habitant local, qui parfois court bien loin pour aller payer un service que l’on peut avoir ici. C’est dommage ! On peut rêver, mais ce serait bien si les commerçants de la Vieille Ville se rassemblaient pour combattre, ensemble, les préjugés existants à notre égard ! Non, nous ne sommes pas ouverts que pour les touristes, et non, nous ne gagnons pas tous très bien notre vie au point de nous passer des habitants locaux !

ADL : Est-ce la raison pour laquelle vous êtes très active sur les réseaux sociaux ?

L.G. : Oui, je crois. J’essaie de les toucher là où ils sont. Facebook est très important ! J’observe par exemple que les « like » se rapprochent progressivement de ma première zone de chalandise. C’est rassurant. Mais les ‘likeurs’ sont-ils des acheteurs ? That’s the question !

ADL : Il me reste une dernière question, pourquoi « Yes from Durbuy » ?

L.G. : Ah ahah ! C’est un petit mot, facile à retenir. Je voulais créer la surprise, que le client ne sache pas d’office dans quel type de commerce il rentre. J’aime bien m’adresser à la curiosité des clients. Et puis, cela transmet une idée positive ! Et enfin, c’est un petit mot qui fonctionne très bien dans les moteurs de recherche 😊 !



YES from Durbuy
Rue Alphonse Eloy 10
6940 Durbuy
Tél. : 086 84 12 58

www.facebook.com/Yesdurbuy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire