jeudi 22 juin 2017

Réforme du Code wallon du Tourisme

Si le fait le plus marquant de la réforme concerne la réorganisation des organismes touristiques par un regroupement de ceux-ci*, ce n'est pas le seul changement !

* Pour rappel (ou pour information), Durbuy fait maintenant partie de la Maison de Tourisme Famenne-Ardenne, Ourthe & Lesse qui regroupe également les communes de Beauraing, Hotton, Houyet, Marche, Nassogne et Rochefort.

En effet, la réforme concerne également les attractions et les hébergements touristiques.



Hébergements touristiques











  1. La réforme du Code wallon du Tourisme vise plusieurs objectifs pour les Hébergements touristiques

    - Lutter contre la concurrence déloyale, assurer un niveau qualitatif minimal pour tout type d'hébergement touristique et avoir une connaissance complète de l'offre en matière d'hébergements en Wallonie en imposant la réalisation d'une déclaration préalable d'exploitation.

    - Renforcer les aides financières pour les pôles créateurs d'emplois et donc en particulier les hôtels, les campings ou encore les villages de vacances.

    - Continuer à permettre aux propriétaires de gîtes et de meublés de vacances de réinvestir régulièrement dans leurs hébergements, via des aides revues à la baisse mais préservées,  afin de maintenir une offre de qualité.
  2. Les modifications transversales applicables à TOUS les Hébergements touristiques

    - Déclaration d'exploitation : tout exploitant d'un Hébergement touristique est tenu d'effectuer une déclaration auprès du CGT (www.wallonie.be - Formulaires en ligne - "Je suis une entreprise/ Je suis un citoyen - Thématique Tourisme - Hébergements touristiques).

    - Contrôle aléatoire sur place et application d'amendes administratives sont prévus.

    - Sécurité-incendie : suivant le choix du Bourgmestre et pour accélérer le processus administratif, il est à présent possible de déléguer l'octroi des attestations de contrôle simplifié à un organisme désigné à cet effet par le Gouvernement.

    - Hébergements insolites : ils font désormais l'objet d'une reconnaissance par le Commissariat Général au Tourisme.

    - Subventions : augmentation du montant minimal d'une facture éligible de 125 € à 250 €.

    - Hébergements de grande capacité : les obligations (définies par des critères) visant à respecter la quiétude du voisinage ont été élargies à TOUS les Hébergements touristiques (et plus seulement les Hébergements touristiques autorisés par le CGT).
Les mesures détaillées pour chaque type d'hébergement touristique sont consultables ici (à partir de la page 15)













Les modifications tiennent compte de la volonté de :

  1. Adapter les outils aux nouveaux comportements et attentes des touristes

    Suppression du critère lié au nombre minimum de visiteurs, ouverture au numérique, création d'une nouvelle catégorie au sein du pôle "récréatif" pour le "sport aventure", renforcement de l'usage d'une ou de plusieurs langue(s) étrangère(s)

    Ces modifications sont également confirmées à travers l'actuelle révision de classement des Attractions touristiques, laquelle devrait être approuvée d'ici l'été 2017.
    Un délai d'un an sera systématiquement accordé aux exploitants dont l'attraction touristique est actuellement reconnue pour se conformer aux critères de la nouvelle grille.
  2. Renforcer les aides au secteur des attractions afin de lui permettre de préserver compétitivité et performance

    Les infrastructures doivent être attrayantes et en bon état. Pour répondre au besoin précité, le plafond des subvention est doublé (de 100 000 € à 200 000 € pour une période de 3 ans) et les taux de subventions sont également revus.


A bon entendeur...

Article rédigé par Caroline Lamy 
(Extraits de la brochure "La réforme du code wallon du tourisme / Nouvelles dispositions au 01/01/17")




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire