jeudi 22 juin 2017

Un Plan Stratégique de Développement Commercial pour Durbuy

Peut-on naviguer en pleine mer sans boussole ?


Le contexte wallon bouge beaucoup au niveau de l’accompagnement des commerces de proximité ! Il s’agit, selon Comeos, du premier secteur d’activité générateur d’emploi et tout doit être fait pour le soutenir tant il crée du lien dans nos villes et villages, tant il est une réponse permanente à la mondialisation de la finance et des grandes enseignes internationales. En 2016, le Ministre Jean-Claude Marcourt a dégagé un budget de 30 millions d’euros afin de développer, d’ici 2019, des actions et politiques cohérentes en matière de commerce. Citons rapidement les Pop Up Store, l’Urban Retail, les Web to Store… La volonté est clairement d’encourager tout un chacun à adopter une vision claire quant à son développement commercial. Autrement dit, il est temps d’arrêter toute prise de décision intuitive pour l’implantation d’une nouvelle surface, l’arrivée d’une nouvelle enseigne.



  • Quels sont les services et biens divers qui ne sont pas encore proposés sur le territoire ?
  • Quels sont les magasins qui devraient se développer en fonction de l’évolution sociologique de la population ?
  • Comment occuper les surfaces commerciales vides ?
  • Ou encore, comment faire revenir les habitants locaux dans les commerces de la Vieille Ville ?
  • ... 


Tant de questions qui ne trouveront réponse que si nous sommes à même d’appréhender le territoire dans sa globalité.

C’est la raison pour laquelle les autorités locales, en concertation avec l’ADL, ont souhaité faire appel à un partenaire extérieur en termes de Marketing Urbain, de développement de la stratégie commerciale communale. Il ne s’agira pas de faire une énième étude sur le commerce local, mais bien au contraire de mettre en perspective celles déjà existantes, de les actualiser et de les transformer en fiches actions concrètes pour les 10 prochaines années.
L’ADL souhaite s’impliquer dans ce travail car il est important que nous soyons autonomes dans ce dossier.

Seuls, les vieux briscards des océans parviennent peut-être à naviguer sans boussole ! Mais il est fort à parier que peu de jeunes commerçants se lançant aujourd’hui savent encore lire les étoiles dans le ciel. Nous mettrons tout en œuvre pour rendre ceci clair et limpide à chacun.

Article rédigé par Xavier Lechien


Aucun commentaire:

Publier un commentaire